Exploitation Forestière

Exploitation forestière

pr11.png

Les populations riveraines de Mindourou sont intimement liées à l’utilisation des ressources forestières. Celle-ci sont utilisées pour la construction (poteaux, perches, Raphia pour les toitures,…), l’alimentation (graines, feuilles, racines), la pharmacopée traditionnelle et l’artisanat (rotins, outils divers).

Traditionnellement, les bois d’œuvre n’étaient pas utilisés par les populations locales, mais avec l’avènement de la tronçonneuse, toutes les essences commerciales (Iroko, Movingui, Sapelli…) font l’objet de sciages artisanaux.

L’exploitation  forestière industrielle est perçue localement comme un facteur de développement économique non seulement parce qu’elle procure quelques emplois aux jeunes mais aussi parce que les sociétés forestières sont obligées d’améliorer le réseau routier afin d’évacuer les grumes. Cependant, les bénéfices de l’exploitation forestière reversés aux riverains tendent à développer une mentalité rentière où les populations deviennent moins entreprenantes dans leurs activités propres de développement.

En  général, l’exploitation des Unités Forestières d’Aménagement (UFA) augmente la pression sur les ressources fauniques car elle facilite la   pénétration des massifs forestiers par les braconniers et augmente la population par des travailleurs venus d’autres régions du pays. Toutefois, les sociétés d’exploitation forestière essaient de limiter l’impact négatif sur la faune en adoptant des règlements intérieurs qui prohibent le transport de la viande de brousse et en surveillant les entrées et sorties des chantiers d’exploitations.
bois-au-transport.jpg grumier.jpg
machine-dcouper-le-bois.jpg machine.jpg
stock-de-bois-traite.jpg stock-de-bois-traite1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×